Le froid ressenti

La place du radiateur ou à proximité de la climatisation est souvent la plus convoitée dans une salle de classe mais également au travail. Pour expliquer les variations de température d’une manière simple, l’ensemble des professionnels du secteur évoquent le froid ressenti comme unité de mesure étalon. Il est important de bien comprendre cette notion pour vous permettre d’estimer avec précision votre pourcentage de chances dans la conquête de la place tant recherchée !

L’explication scientifique

Le froid ressenti est une donnée chiffrée qui prend appui sur des données physiologiques avant d’être un calcul empirique de manière similaire à l’éco-cooler. D’origine américaine, celui-ci a été mis en place au moment des premières expéditions en Antarctique avant la seconde guerre mondiale avant d’être affiné par le corps de militaires canadiens en 2001. On retrouve l’indice de refroidissement éolien dans le cadre des prescriptions données par Météo France en ce qui concerne les prévisions d’urgence pour mettre les départements en vigilance en fonction d’événements climatiques particuliers. Sans rentrer dans les détails, le calcul de l’indicateur prend en compte la perte de chaleur par mètre carrée de peau exposée. Ce calcul est soumis aux différences physiologiques entre les personnes et notamment la différenciation que l’on fait souvent entre l’homme et la femme comme on l’avait vu dans la climatisation est-elle sexiste ? En fonction des individus, le corps n’agit pas de la même manière pour refabriquer en continu la couche d’air chaud qui nous entoure et qui varie en fonction de la température ambiante.

Votre avis nous intéresse, avez-vous déjà ressenti ce type de différences en oeuvre sur votre lieu de travail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *