L’engagement environnemental Daikin

Une gamme de climatisation éco-responsable

La prise de conscience

Confronté aux problématiques environnementales, le groupe Daikin décide, dès 2012, de s’investir pour réduire son empreinte environnementale dans l’ensemble de ses gammes de production notamment les climatiseurs tri-splits. Directement concerné par cette démarche, le fameux fluide frigorigène R-410 qui est contenu dans la liaison frigorifique, reliant l’unité intérieure à l’unité extérieure, de votre climatiseur fixe ou climatiseur mural. L’enjeu consiste à diminuer de 75% les émissions de gaz à effet de serre produits par la climatisation Daikin. Cette initiative de la marque japonaise est une idée originale destinée à enclencher une dynamique dans le secteur afin de réduire de manière durable l’émission de gaz à effet de serre.

L’innovation R-32

Pour atteindre ses objectifs, le secteur recherche et développement Daikin a développé un nouveau fluide frigorigène nommé R-32. Doté de propriétés énergétiques supérieures à celles de son prédécesseur, ce fluide vous assure un confort thermique incomparable tout en réduisant son émission de gaz dans l’atmosphère. Cette découverte a donné lieu au développement d’une gamme entièrement dédiée, la « BlueEvolution ». Elle marque un tournant dans la gestion environnementale des installations de clim, on s’interroge toujours pour savoir si la climatisation est-elle sexite, car la réduction d’émission de gaz s’accompagne d’une meilleure prise en charge et recyclage du R-32.

Le développement participatif

Le groupe Daikin s’est engagé, à partir de 2015, dans une politique d’ouverture en direction de ses concurrents et plus largement de l’ensemble des acteurs du secteur de la climatisation. Grâce à la diffusion de ces brevets technologiques, de nombreux fabricants ont pu développer des modèles prenant appui sur ce nouveau fluide frigorigène notamment dans les pays en voie de développement comme la Thaïlande et l’Inde. Après plusieurs années d’expertises et contre-expertises scientifiques, le fluide R-32 est reconnu comme une innovation majeure pour une réduction majeure des émissions de gaz à effet de serre, de l’ordre de 75% par rapport aux études menées en comparaison avec les gammes de climatiseurs précédents.

Des résultats concluants

L’engagement Daikin trouve son expression à plusieurs niveaux : scientifique, économique, intellectuel. Le groupe a notamment été reconnu comme une entreprise œuvrant pour la défense de l’environnement, de manière similaire à l’intiative de la climatisation solaire réversible, grâce à sa politique ambitieuse par l’administration Obama de 2015. Dans le même temps, les innovations de la marque lui ont permis d’obtenir un prix par le gouvernement japonais pour récompenser ses efforts en matière d’environnement. Cette réussite s’étend à la reconnaissance de l’action Daikin par ses pairs grâce à la diffusion des procédés techniques qui permettent de mettre en oeuvre le R-32. Enfin, le symbole de cette engagement se retrouve dans le nombre d’unités vendus depuis son lancement en 2015 à savoir près de 10 millions. Ce chiffre témoigne de la réussite du projet Daikin, à savoir concilier la défense de l’environnement avec celle de leurs intérêts économiques, d’autant plus remarquable qu’il s’accompagne d’une véritable coopération planétaire pour une réduction globale de l’émission des gaz à effet de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *